• Partager par E-mail
  • Imprimer
  • Partager par E-mail

    Envoyer cet article par e-mail



    Chauffage : de nouvelles étiquettes énergétiques en vigueur

    .

    Le 26 septembre 2015, une nouvelle étiquette énergétique est entrée en vigueur pour les chaudières d’une puissance inférieure à 400 kW, les ballons et générateurs d’ECS d’une contenance de 2000 litres et des pompes à chaleur de moins de 70 kW. De nouvelles contraintes pour la réduction de la consommation d’énergie Les nouvelles contraintes appliquées […]

    Valider
renovation energetique - AFIH

Chauffage : de nouvelles étiquettes énergétiques en vigueur


renovation energetique - AFIH

Le 26 septembre 2015, une nouvelle étiquette énergétique est entrée en vigueur pour les chaudières d’une puissance inférieure à 400 kW, les ballons et générateurs d’ECS d’une contenance de 2000 litres et des pompes à chaleur de moins de 70 kW.

De nouvelles contraintes pour la réduction de la consommation d’énergie

Les nouvelles contraintes appliquées aux étiquettes énergétiques résultent de la Directive Européenne ErP ou Energy Related Products ou encore écoConception et de la Directive Etiquetage Energétique. Ces nouvelles contraintes font partie d’un programme mise en place pour réduire la consommation énergétique et de faire baisser les émissions de gaz à effet de serre.

Les nouvelles terminologies

Les nouvelles étiquettes énergies seront donc désormais apposées sur toutes les chaudières dont la puissance est inférieure à 70kW, comme toutes celles utilisées dans les maisons individuelles ou les copropriétés.  Ne sont toutefois pas concernées par ces contraintes les chaudières à bois et les appareils de chauffage électrique direct.

La terminologie utilisée pour exprimer les performances énergétiques des appareils a également été modifiée. Ainsi, rendements saisonniers est utilisé au lieu de rendement instantanés. Ensuite, tous les appareils verront leur rendement exprimé en énergie primaire. Dans le cas d’une pompe à chaleur,  le COP sera remplacé par le rendement saisonnier exprimé en %.

Les mentions devant obligatoirement figurer sur les nouvelles étiquettes énergétiques.

Les étiquettes sont déjà détaillées pour les différentes catégories de chauffe-eau. Afin de déterminer les performances à atteindre, la Directive a subdivisé l’Europe en trois Zones climatiques. Devront figurer sur l’étiquette le kW, la puissance acoustique intérieure et extérieure à respecter, ainsi qu’un pictogramme pour les appareils qui fonctionnent aux heures creuses. D’autres informations doivent également être inscrites sur les étiquettes selon les sources d’énergie utilisées qu’elles soient solaires ou électriques entre autres.

bouton-devis-gratuit

Actualités

Actualités

  • Chauffage au sol : une solution intéressante ? chauffage-au-sol

    Les systèmes de chauffage tels que les chaudières, les radiateurs ou les poêles sont particulièrement encombrants, surtout pour les petites surfaces. Le chauffage au sol peut alors s’avérer être une […]

Conseils

Conseils

Dossiers

Dossiers

  • Les travaux éligibles au crédit d’impôt rénovation énergétique de batiment

    Alors que le premier ministre Emmanuel Valls a annoncé la prolongation du crédit d’impôt pour la transition énergétique jusqu’en 2016, les particuliers sont encore nombreux à s’interroger sur les travaux […]

Interview

Interview